blebul1d.gif (1048 octets) France déca N°17 blebul1d.gif (1048 octets)

Avril 2003 : Revue papier N°1


Sommaire : Mot du coordonnateur    D'Olivier Lambert "aux p'tits Loups"   Matchs, championnats, résultats ...  

Rappel du calendrier et des modalités de sélection  Dernière heure   Liste de haut niveau (critères)   Infos    Rappel du suivi 2002/2003

Formations  Remerciements et commentaires reçus après les assises de Bordeaux 2002  Tribune libre

Compte rendu d'un stage "pas comme les autres"  Animation EC, exemple du comité 84  Portrait   Ignace Heinrich nous a quittés


Le mot du coordonnateur

Cette année 2003 va nous faire vivre de grands moments avec un summum aux Championnats du Monde de Paris St Denis, mais également les 2 Championnats d'Europe juniors et espoirs, "notre" Coupe d'Europe à Bressanone (Italie) pour laquelle nos 2 équipes sont à nouveau réunies, les Championnats de France élite de Narbonne, sans oublier ceux des jeunes (Aix ou Bourgoin ?), nos meetings d'Arles et Talence ainsi que le circuit national de triathlon, la coupe de France...

Les stages, après les Assises de Bordeaux, se sont très bien passés, tant à la Réunion ou l'activité EC va être "multipliée" par Cédric Lopez, qu'à Boulouris en mars ou, à part l'alimentation, les conditions sont idéales .

Les résultats de l'hiver sont très encourageants tant au niveau international (victoires au match de Cardiff) que national (les Championnats de France d'Eaubonne et de Clermont Ferrand ont été de bonnes factures) et régional (la participation aux divers tours de qualifications a été nombreuse et de qualité).

A Clermont, nos athlètes, à défaut de crever l'écran (il n'y avait pas de télé !) ont soulevé les tribunes. Performances, 1000 m, tour d'honneur, podium, "la totale". Comme au cinéma, une belle histoire et de bons acteurs (les commentateurs en font partie) peuvent faire un excellent film, pas besoin de super stars !!!

Des individualités ressortent de cette saison en salle :

Bien sur Marie Collonville, 4412 à Clermont, 4644 à Birmingham, nouveau record de France (l'ancien appartenait à Nathalie Teppe qui l'avait établi également lors d'un Championnat du monde, celui de Maebashi, comme quoi les athlètes EC savent se préparer pour l'événement) assorti d'une 3ème place formidable et de 2 meilleures performances françaises hivernales en hauteur et en longueur !

Laurent Hernu, vainqueur à Cardiff  "pour l'équipe", 6109 aux France et 5988 aux Mondial, 7ème, il fallait d'abord y être, mais maintenant il faut qu'il apprenne à y Vivre !

Christelle Préau (espoir) qui remporte le pentathlon, la hauteur et la longueur (quand le 800 passera !), Eva Gérard au-delà des 4000 points, Emilie Boulleret, Romain Barras et Stéphane Bamboux classés dans les 30 meilleurs mondiaux.

Diane Barras proche des 4000 points, 1m78 et vainqueur à Cardiff.

Martin Sarat 5263 pour sa première année junior, Mathias Cerlati …

Et dire que Julie Martin, Wilfrid Boulineau, Gaétan Blouin et Nadir El fassi avaient décidé de ne pas faire d'hiver ! Ca promet pour l'été.

Les bonnes nouvelles viennent également :

De l'infirmerie. Eunice Barber semble bien repartie, Sébastien Levicq, Stéphane Bamboux seront là cet été.

De la CSO : Les 2 nouvelles épreuves cadets/cadettes en salle, qualification sur heptathlon , Championnats de France N2 en salle en 2004, nouvelles épreuves minimes et benjamines en salle.

Pas d'excès d'enthousiasme, de nombreux points noirs existent encore :

Des blessés (Martin Sarat, Marie-Cécile Crance, Amandine Constantin)

Des disciplines trop faibles (voir commentaires sur Eaubonne)

Le meeting de Talence au point mort après les démissions d'André et Jean-Paul.

Afin de terminer sur une bonne note, remarquons que les EC sont présentes dans pratiquement toutes les actions d'animation autour de Paris St Denis 2003 (Défi des Lycées, journées mondiales de l'Athlétisme…).

Il me tarde ce dernier début de saison printanier.

Remonter

D'Olivier Lambert "Aux p’tits Loups ?"

Un article de la revue "Médecins du Sport" consacré au décathlon masculin (manque de place pour des filles ?) notait, il y a peu, les conclusions d’un de nos "experts" nationaux : "L’image du tour de piste en commun, vainqueur en tête, tous épuisés à l’issue du 1500m, mais fraternels, a marqué les téléspectateurs ; cette ambiance à priori idyllique d’une chouette bande de copains ne reflète pas l’exacte réalité : En fait ces athlètes sont de vrais loups ne respectant que la loi du plus fort".

Certes, comme l’a écrit Hegel : "Je vois le monde comme je suis, non comme il est", insistant sur la subjectivité des témoignages humains. C’est d’ailleurs une des difficultés majeures que rencontrent les entraîneurs d’E.C. dont je fais partie. Ne pas projeter sur les autres nos points faibles (ou forts) en tenant compte de ce que Pastor nommait "l’adaptabilité physiologique" dans un récent colloque près de Perpignan. Cependant, la controverse me semble ici difficilement évitable : des loups, on en a tous connus : la naïveté ou l’angélisme sont peu compatibles avec quelques anecdotes célèbres (et peu glorieuses) où le mépris, l’indifférence voire la haine ont écorné le séduisant tableau du décathlonien. Est-ce pour autant la règle générale ?

J’ai passé tant d’années sur les stades, qu’il me soit permis de rappeler combien j’ai apprécié de grands moments de fraternité, d’enthousiasme collectif, de solidarité ou de sentiment communautaire. Tant de noms me viennent à l’esprit, d’athlètes remarquables par leur comportement, qui m’ont, loin de m’humilier dans la défaite, aidé au contraire à repousser "les murs de ma prison".

Laurent Hernu et Sébastien Levicq, qui ont servi de repères pour la rédaction de l’article en question incarnent-ils vraiment la dialectique guerrière de la rage ou de la violence psychologique souvent dénoncés sur les stades ? Ne sont-ils pas au contraire les ambassadeurs du sourire et de l’esprit d’entraide qui demeurent compatibles avec la grande classe ?

O’Brien qui doit une partie de son record du Monde à Sébastien, ou plus modestement, Nadir qui a pu bénéficier du soutien de Laurent, resté auprès de lui, malgré sa blessure, à l’Euro de Vienne, s’en souviennent certainement.

Réaliser 8000 points est le résultat d’un travail nécessitant sérénité et harmonie. Est-il imaginable, malgré des apparences parfois trompeuses, que cet accomplissement majeur soit né de la haine ; ou même de l’indifférence à l’autre ?

Daley Thomson, célèbre pour ses tee-shirts provocants ("Sorry guys, I’m still here !") ne résumait-il pas lui-même en ces mots un de ses plus grands décathlons : "Hingsen a vu sur les feuilles d’engagement que c’était mon anniversaire, il a couru en ville me chercher un cadeau, c’est vraiment un mec super."

Alors, certes, il se trouve des hauts responsables pour penser encore que, de nos jours, l’affrontement demeure le destin de l’Homme, dans sa forme la plus offensive si c’est nécessaire.

A la veille d’un conflit armé dépeint comme inévitable, faut-il, avec Finkielkraut, succomber au pessimisme et proclamer, face aux leçons de l’Histoire, que "le 20ème siècle n’a servi à rien" ?

Aux "loups" qui montent, aux grands décathloniens de demain, je voudrais au contraire rappeler qu’il n’est pas de bonheur profond sans prise en compte de "l’autre" et, qu’à choisir, je pense préférable l’héritage de l’humanisme à celui de la force brute.

Remonter

Matchs, championnats, résultats ...

 

Match FRA/ESP/GBR/NED/TCH Cardiff 25 et 26 janvier

Déplacement

Comme d'habitude, de gros problèmes avec les perches, à l'aller comme au retour, Tidiane et Patrick devant régler les excédents de poids lors de leurs vols sur Londres. Merci à eux pour s'être levés tôt, couchés tard vendredi et lundi. Merci à Gilles pour les avoir attendus à Roissy afin de redescendre certains étuis à la Fédération.

Le groupe en partance de Bristol au retour a été transféré à Londres par bus avant de connaître quelques "galères" bien gérées par Jean-Paul et Pascal.

  

Le groupe au départ de Cardiff a connu sa petite panne de bus au milieu du transfert puis une bonne heure de retard meublée par … un sandwich à l'Anglaise.

Hébergement

Point très positif du séjour à l'hôtel Hilton qui n'avait qu'un défaut, celui d'être situé à 30 minutes de la salle de compétition.

Le fait de ne partager celui-ci qu'avec les Anglais a nui un peu à la convivialité attendue dans ce genre de déplacement.

Un petit plus au niveau des rations pendant les épreuves aurait été apprécié.

La compétition

Installations de qualité dans une des 8 salles construites après 1996. Décision de politique fédérale suivie par le Ministère. Salle très simple de construction mais avec des aménagements très fonctionnels, elle accueille en permanence le groupe de sprint britannique.

Le jury a été "aux petits soins" pour tous les athlètes. La seule erreur a été la composition des courses de 800 et 1000m, faite à partir du classement individuel et ne tenant pas compte du classement des équipes comme en Coupe d'Europe.

Comme d'habitude en Angleterre, aucune annonce en Français, aucun classement intermédiaire et des résultats tardifs remaniés après les podiums. Martin Sarat s'en souviendra longtemps !

Les résultats

Individuels

2 Victoires, Laurent Hernu en senior et Diane Barras en junior.

2 2èmes places pour Martin Sarat en junior, Christelle Préau en espoir.

Une 3ème place pour Emilie Boulleret en senior.

4èmes places pour Romain Barras , Audrey Armand, Thierry St Jean et Mathias Cerlati.

5èmes places pour Marisa De Aniceto et Christophe Péchet.

13 records personnels battus, les plus représentatifs étant ceux :

D'Emilie Boulleret 4191 (+ 130 points !) . Belle réussite pour cette Professeur d'EPS à temps plein, opérée des 2 tendons d'Achille il y a quelques années.

D'Eva Gérard 4027 (+72 points)

De Jean-Baptiste Capdeboscq 4940 (+160)

De Mathias Cerlati 5298, Thierry St Jean 5184 et Martin Sarat 5263.

Ainsi que les performances des 2 cadettes Marisa De Aniceto 3501 et Coline Armand 3448 dans la compétition junior.

De nombreux records dans les épreuves, le plus extraordinaire étant celui de Thierry Saint Jean en hauteur qui passe de 1m94 à 2m06 avec des pointes … de sprint. Citons encore Martin Sarat 7m19, Romain Barras 2'41"20 au 1000 et 7m08, Laurent Hernu 8"02 sur les haies, Diane Barras 1m76 et 8"69, Audrey Armand 5m71, Emilie Boulleret 8"78 et 2'16"65, Eva Gérard 8"40…

 

Les équipes

2 victoires, chez les seniors masculins, malgré la blessure de Pierre-Alexandre (talonnade sur le saut à 7m32, il était alors en tête de la compétition) ainsi que l'hypoglycémie de Rudy avant le 1000, et chez les juniors masculins.

Toutes les autres équipes terminant 2èmes, les juniors filles malgré la blessure d'Amandine (déchirure du pectoral gauche au lancer de poids main droite !!!), les seniors filles et espoirs garçons avec les "gaz trop" de Gaby et Clément, certain s'étant plus défoncé que d'autre d'ailleurs !

Sur l'ensemble de la compétition, l'équipe de France, très présente de 9h à 20h pendant deux jours, l'emporte largement au total de toutes les catégories.

Commentaires généraux

1- Match d'un bon niveau d'ensemble présentant un très grand intérêt tant pour les seniors qui préparent les Championnats de France ou espèrent préparer les Championnats du Monde (Laurent) que pour les jeunes qui ambitionnent les grands Championnats de l'été. Les nations rencontrées sont de bonnes nations en matière d'épreuves combinées et il est important de "fidéliser" cette compétition tournante en réfléchissant sur les dates et les conséquences sur les modes de sélections.

Fin janvier, il faut jouer sur les résultats estivaux et du début d'hiver, souvent avec des totaux difficilement comparables chez les garçons entre un heptathlon et un pentathlon. Après les Championnats de France, la sélection est plus facile.

Peut-être faudrait-il d'ailleurs évoluer afin que pour les qualifications aux Championnats de France, seuls les résultats d'heptathlons lors des régionaux et des inter régionaux soient retenus ?

2- Il est aussi important de comprendre que pour 6 compétitions (JF, EF, SF, JM, EM et SM) l'encadrement doit être obligatoirement constitué de 6 entraîneurs et qu'un coordonnateur est vivement souhaité pour pallier aux manques de l'organisation dans des domaines techniques que l'accompagnement Fédéral ne peut résoudre.

C'est le même problème en ce qui concerne la Coupe d'Europe (2 groupes garçons et 2 groupes filles imposent 4 entraîneurs et 1 coordonnateur indispensable en cas de problème).

3- Bon comportement de tous les athlètes qui se sont défoncés pour les équipes, pour leurs totaux individuels …et l'encadrement médical et technique n'a pas connu le moindre problème.

4- Regrets :

Il manquait donc 1 cadre.

Encore une fois, nous n'avions ni fanion, ni pins.

Les seniors demandent encore qu'il y ait un match estival, ceux qui n'auront pas la chance de faire la Coupe d'Europe auront une saison bien courte.

Les encouragements extérieurs avant, pendant et après l'épreuve ont été inversement proportionnels à ceux vécus sur place.

Mais l' Equipe s'est intéressée à nous, comme quoi, tant qu'il y a de l'espoir…!

  

Championnats de France jeunes EC

Eaubonne les 15 et 16 février 2003

 

Nous avons vécu de beaux Championnats de France, très bien organisés par la LIFA et le Val d'Oise, avec une forte participation et des athlètes bien préparés et motivés comme en témoignent toutes les courses de 800 et 1000 m ainsi que la cinquantaine de records personnels battus.

Remerciements à Jean-Pierre Pivard, Paul Bénard, Jacques Mallet et Suzanne Cathiard pour la confiance qu'ils m'accordent et leur aide au niveau des qualifications, des compositions des séries … et l'application adaptée des règlements (Aurélie s'en souviendra !)

16 cadets et 22 cadettes sont classés dans leur nouvelle épreuve. Ils font "comme les grands" et s'en portent mieux. 15 cadets à plus de 4000 et 17 cadettes à plus de 3000. 2 beaux podiums avec notamment nos deux internationales juniors, Marisa et Coline au coude à coude jusqu'au 800 m. A méditer les faiblesses du poids féminin et de la perche masculine ( 3 cadets à plus de 4m40, Benoît Jozan 4m80 et Clément Challemel 4m70, certes, mais la moyenne est en dessous de 4)

Nadir El Fassi en sommeil d'études, et passé espoir, Martin Sarat blessé à la perche, Thierry Saint Jean accidenté au ski, la catégorie junior est en baisse sauf en profondeur (le 12ème à 4400 contre 4000 en 2002) Un champion de France à plus de 5000, Damien Beauvir (1m98 en hauteur) et de beaux gabarits à suivre.

La plus grande satisfaction de ces deux journées est venue des filles. Diane Barras sur les bases du record de France … jusqu'au 800. Il lui fallait 2'27"5 ! (1m78 en hauteur et la barre d'après n'était pas loin de passer) Le podium à plus de 3850. La encore, à part Antoinette Djimou et Christiane Diabakana, Damien et Camille Vandendriesche, grosse faiblesse au poids. En font-ils assez à l'entraînement ?

Les espoirs masculins et féminins en baisse, sauf en densité (les niveaux des 12èmes ne varient pas, c'est rassurant, Nadir et Wilfried Gouacide absents, Clément qui se blesse…). Il faut dire que la saison dernière avait été exceptionnelle dans cette catégorie. Christophe Péchet conserve son titre mais avec 9 points de moins qu'en 2002, Mathias Cerlati, Guillaume Barras et Johan Mognon jouent le podium dans un 1000m "d'enfer", Guillaume reprenant 140 points, ça sert de courir ! Les filles, privées de Francine Passe Coutrin qui se prépare tranquillement, se sont battues également pour le podium, Sylvaine Derycke (4H) et Aurélie Pecquenard en 2'14" (record battus de 8") reprennent 350 points à Christelle (1m81) qui n'est pas encore en forme (sans s). Et toujours la même faiblesse au poids en dehors d'Audrey, de Mathias, Guillaume et Johan !

Une trentaine d'entraîneurs présents parmi lesquels "d'anciens jeunes" décathloniens (Guillaume Geisler, Laurent Claude) "d'anciens moins jeunes" (Didier Claverie, Hélène Bossé, Fred Sacco) des entraîneurs décathloniens (Laurent Hernu), d'anciens entraîneurs nationaux (Claude Monot, Michel Lerouge) et tous les habituels, CT, profs d' EPS et autres, ce qui montre la richesse croissante de l'encadrement de notre discipline.

La famille Barras fait 2 podiums, la famille Armand avait 3 qualifiées, Uso Mondeville 6 (Eric Levard), Us Talence 4 (Olivier Malric et Didier Claverie), Amiens Uc 3 (JP Bourdon), Sas Bompas 3 (Pascal Barras), So Calais 3 (Pascal Barras) … le Pôle France de Montpellier dirigé par Tidiane Corréa place 3 athlètes sur les podiums (Christelle Préau, Sylvaine Derycke et Jean-Baptiste Capdebosc + Sophie Guigue 8 et Alexandre Anty 7), celui de Nice (Claude Monot et Olivier Pauly) ramène 2 médailles, Céline Laporte et Mathias Cerlati avec ses 5 qualifiés, Nedelec, Lachaud et Lutz." L'union fait la force".

    

 

Evolutions :

Pour 2003/2004 je propose à la CSO de prendre en considération pour les qualifications des masculins uniquement les performances réalisées sur un heptathlon. Cela signifie une obligation au niveau interrégional d'organiser cette seule épreuve … et une incitation aux ligues à en faire de même.

Je propose également l'organisation systématique d'un Championnat N2 quand le Championnat Elite est placé comme cette saison en même temps que les autres épreuves. Aux dernières nouvelles ces demandes risquent de passer !

Les EC aux Championnats de France

à Bordeaux 22 et 23 février

 

Titres : C Préau 1m80 et 6m07 après son titre au pentathlon à Eaubonne, B Traoré 8"07 en junior, B Jozan, 4m80 en cadet, C Laporte 6m09 en junior

Argent: A Djimou 13m34 au poids junior,D Barras 8"68 sur les haies juniors ,K Korbaa 1m72 en hauteur cadette.

Bronze : V Benetto 5m96, A Constantin 1m72, C Diabacana 13m20  C Armand en longueur 5m52

Et encore, A Pecquenard 4ème du 400 en 57"13 (56"68 en série), A Djimou 4 en longueur avec 5m95, Fourcadier 5 en hauteur 1m69, C Arlix 6 sur les haies espoirs 8"92 (8"72 en série), M De Aniceto 6 également en cadette 8"91 (8"84 en série), A Djimou encore 6 en junior 9"09 (8"77 "en 1/2 et 8"74 en série), D San Miguel 6ème de la hauteur cadet 1m94, C Challemel 5 de la perche cadet 4m20

Du coup, Diane Barras, Bano Traoré et Christiane Diabakana se retrouvent en équipe de France junior contre l'Allemagne.

   

Championnats de France Elite

Clermont-Ferrand les 28/02 et 1er et 2/03

 

CLAIRE, MON IMPRESSION DE FEVRIER ?
OUI et NON !

1 - TROIS " FRANCE " en 15 jours, c'est dur (dure aussi la reprise : où sont mes vacances de FEVRIER ?).
2 - DES REGRETS : Comment ai-je pu commettre cette erreur d'emmener Guillaume et Diane à Bordeaux ? Dans cette salle, très belle, mais ni conçue pour, ni adaptée à des "France Jeunes Simples". Ils ont perdu : Le 1er : du temps et des points pour les "Elites", la 2ème la possibilité de participer à ces mêmes "France Elite" dans sa spécialité, avec une très belle place (match junior oblige). Heureusement que nous avons bénéficié localement d'un guide mentor-ami-exceptionnel (merci Olivier (Malric)) et qu'Amélie (HUYGHES) a fait briller sa crinière d'or au 60 m H Espoirs.
3 - DU PUR BONHEUR : ces luttes fratricides et si spectaculaires à Clermont, avec des performances exceptionnelles : dans l'absolu et par leur densité ; performances permises et favorisées par les installations somptueuses -en conception et en réalisation- de Clermont, permises et favorisées aussi par des speakers de génie : compétents, pédagogues, passionnés et dithyrambiques : merci RAF et MARC : grâce à vous les épreuves combinées ont grandi : dans le public et dans la
F.F.A. ( ?).

- BONHEUR : la 2ème place de Romain, à l'arraché, certes, avec des performances moyennes, oui, mais une 2ème place Française ! derrière Laurent, 3ème mondial.
- OMBRE : la tristesse (passagère) de Guillaume (poids qui pue + 1000 m pas à fond = total médiocre… Mais 13ème Français, étant espoir 1ère année, Guillaume !) et les absences d'Emilie (blessure) et de ma Diane (2 x 9 heures de voyage… pour le match).
4 - QUEL(S) TOUR(S) d'HONNEUR ! quel feu " nous" avons mis. J'en ai encore plein les yeux, plein le cœur.
Merci pour ton stylo, Nathalie.

PB

 

Les Résultats :

12 records personnels chez les garçons, 7 chez les filles

Laurent Hernu 3ème performance mondiale 2003 et 2ème performance française de tous les temps.

Marie Collonville 6ème performance mondiale à quelques points du record de France de Nathalie.

Main Barras 21ème mondial, Stéphane Bamboux le grand retour 25 et Bruno Lambèse 34ème. Emilie Boulleret (contracture) pointe à la 26ème place après Cardiff, Eva Gérard à la 36ème et Diane Barras à la 49ème (junior !)

Juniors : Martin Sarat 7ème mondial, Thierry St Jean 10ème, Diane Barras 9ème (le classement Européen est le même que le classement Mondial ?)

Commentaires généraux :

La place des Championnats de France Elite d'épreuves combinées avec les autres épreuves n'est plus à discuter tant les résultats et l'intérêt le démontrent.

Le nombre de qualifiés, porté de 12 à 18, est indéniablement le meilleur si la possibilité est donnée d'organiser des championnats N2 l'an prochain.

 

 

Championnats du mondeBirmingham les 14, 15 et 16 /03

 

"Marie a tout pris" titrait le journal l'Equipe au lendemain du podium et du record de France de Marie Collonvillé à Birmingham. A Clermont, on avait bien senti que Marie pouvait faire mieux que ses 4412. Mais de là à penser qu'elle battrait son record de 232 points et celui de Nathalie de 172 pour accrocher un super podium derrière la championne d'Europe Carolina Klüft proche du record du Monde et Natalya Sazanovich à 71 points seulement. 3 records personnels en salle battus (poids de 12m44 à 12m87 au premier essai, longueur 6m40 à sa dernière tentative, meilleure performance française de l'année, et hauteur, 1m86, autre MPF 2003, la "grande" sauteuse est de retour) La 4ème, Sonja Kesselschläger à 146 points, Naide Gomes, podium 2002 à Vienne à 168 ! Le tout en remportant le 800 de belle manière en 2'15"06. Son faux départ sur les haies lui a sans doute coûté quelques points, 8"56 tout de même pour la lancer dans une aventure terminée avec une médaille de bronze dans un championnat de très haut niveau. Après ses blessures et ses non sélections imméritées, quelle belle récompense et quel bel exemple à donner à toutes nos jeunes … et moins jeunes.

L'année dernière après les Championnats de France d'Eaubonne, Marie et moi avions eu une longue, très longue discussion d’où était ressorti la nécessité de changer d'entraîneur. Ce n'est pas un sujet tabou et la belle histoire commencée avec Jean-Paul Bourdon, celui qui l'a découverte et amenée à 6300 points et 1m94, devait prendre fin. Ces décisions sont toujours difficiles à prendre, mais quand l'esprit et le corps le demandent (doutes, blessures) il faut se lancer et reconstruire, "s'enlever une épine du pied" !

Gilles Follereau est maintenant le "chef d'orchestre" d'un groupe composé de Claude Monot (haies/hauteur), Gérard Vialette (longueur), Laurence Billy (sprint) et Jacques Pelgas (lancers). Avec un diététicien (Menuet), un suivi médical sérieux, des plages de récupération facilitées par son employeur (CERS de Boulouris), Marie qui était prête à abandonner il y a quelques temps, est maintenant repartie pour une nouvelle carrière et ses 1m63 n'ont pas fini de nous étonner et de faire l'admiration de tous les entraîneurs étrangers, comme ce fut le cas à Birmingham.

Laurent, lui, bien qu'en aussi bonne forme que Marie, son 1000 et son 60m haies le prouvent (2'41"83 en menant 999 m, et 8"03) mais n'a pas pu ou su se servir de l'euphorie de la veille. Je dirai qu'il a été un peu, comme en première journée de Munich, spectateur d'une épreuve réunissant les meilleurs de la planète, champion du Monde, recordman du monde, champion Olympique, excusez du peu !!!

Avec la 3ème performance mondiale de l'hiver, Laurent a prouvé qu'il faisait partie maintenant de ce "gratin". Rééditée, sa performance de Clermont (6109) l'aurait placé devant Dvorak qui, en vieux renard a profité du lièvre sur 1000, et Pogorelov à qui, pourtant Laurent a bien repris 11 secondes dans la dernière épreuve … mais il en fallait 12. Les points manquant, 11 et 17 avaient été perdus avant, sur 60 m ou Laurent ne replace pas la technique maîtrisée à l'échauffement (merci Guy Ontanon), en longueur ou Laurent, voulant trop bien faire rythmait au début de course pour "tirer" la fin, au poids (4 athlètes à plus de 16 m) et surtout dans les 2 sauts. Laurent du s'y reprendre à 3 fois pour passer 1m96 après un échauffement et un début de concours trop "pépère", et l'agressivité n'était pas visible dans ses dernières foulées à la perche. Gilles, Guy et moi sommes d'accord sur le fait que Laurent doit maintenant apprendre à évoluer dans la cour des grands, comme il le fit (mais son record sur 100 m l'avait "euphorisé") à Edmonton, et comme il sait le faire "dans son jardin" .

Il ira à Götzis avec Marie, et André comprendra bien ce choix nécessaire à son évolution et sa préparation de Paris/St Denis … et des JO où il retrouvera les mêmes adversaires (et amis), le "grandissant" Tom Papas (5 records en plus du total), le "bonifiant" Lev Lobodin (34 ans, meilleur performeur mondial de l'hiver avec 6412 points et 5m30), le "rugissant" Jon Arnard Magnusson (7m63), les 2 Tchèques "vieillissant" mais assurant tout de même, Roman Sebrle (7m62, 5m, 2m08) et Thomas Dvorak (16m, 2m02) et enfin Aleksandr Pogorelov "vingtetroisant" (2m11), sans oublier "l'agonisant" Erki Nool, malade qui abandonne après un zéro pratiquement volontaire au poids.

Avec le retour de Dean Macey (opération aux ischios) et d'un ou deux allemands, la présence espérée de 2 autres français, le décathlon pourrait encore une fois être L'EPREUVE des Championnats du Monde de cet été. L'hepta pourrait suivre avec Denise Lewis, Eunice et une autre française … on en jubile d'avance.

Pour terminer, je voudrais encore une fois souligner la parfaite entente qui a régné entre les entraîneurs présents autour de Marie et Laurent, chacun à sa place et tous pour eux !

" La voie de la réussite est peut-être à chercher entre la sagesse (Marie) et la folie (Carolina)"

       

Bilan Mondial 2003 :

Laurent Hernu 5, Romain Barras 21, Stéphane Bamboux 25, Bruno Lambèse 34, Nicolas Moulay 60, Mathieu Arnold 64

Marie 3, Emilie Boulleret 27, Eva Gérard 37, Véronique Boyer 49, Diane Barras 51 (junior)

 

Bilan mondial junior 2003 :

Martin Sarat 7ème, Thierry Saint-Jean 10ème,

Diane Barras 9ème. 

Remonter

Rappel du Calendrier et des modalités de sélections

Régionaux EC les 10 et 11 mai,et Meeting de Descenzano

Interrégionaux le 31/05 et 1er juin + France FFSU à Charléty (sélection espoir )

Meeting d'Arles les 7 et 8 juin qualificatif pour la Coupe d’Europe

France EC C/J/E/Nal les 21 et 22 juin qualificatifs pour le match et les Championnats d’Europe J et éventuellement E.

Coupe d'Europe EC les 5 et 6 juillet à Bressanone (ITA)

La sélection sera arrêtée le 9 juin 2003.

Pour les hommes Laurent HERNU, Pierre Alexandre VIAL sont présélectionnés. Les autres athlètes seront sélectionnés à l’issue du Meeting d'Arles (13) les 7 et 8 juin 2003.

Pour les femmes Marie COLLONVILLE et Nathalie TEPPE sont présélectionnées. Les autres athlètes seront sélectionnées à l’issue du Meeting d'Arles (13) les 7 et 8 juin 2003.

Mondial cadet à Scherbrook (CAN) du 11 au 13 juillet

La sélection sera établie en fonction des résultats du début de saison et plus particulièrement des Championnats de France UNSS se déroulant les 5& 6 juin et les Championnats de France UGSEL se déroulant les 2 & 3 juin.

Championnats d'Europe moins de 23 à Bydgoszcz (Pologne) du 17 au 20 juillet. Minima AEA 7200/5400

Les athlètes sélectionnés seront choisis parmi ceux ayant satisfait aux minima de l’AEA lors de la saison estivale 2003 et ayant participé aux championnats de France FFSU les 31 mai et 1er juin 2003 (dans la limite de deux athlètes). Un complément éventuel de sélection sera effectué après les Championnats de France.

Championnats d'Europe Juniors du 24 -27 juillet 2003 à Tampere (FIN) Minima AEA 6850/5250.

Les athlètes sélectionnés seront choisis parmi ceux ayant satisfait aux minima de l’AEA lors de la saison estivale 2003 et ayant participé aux Championnats de France Juniors se déroulant les 21 et 22 juin.

Seront automatiquement sélectionnés :

Les champions de France 2003 ayant réalisé les minima AEA lors des Championnats de France.

Un ou une athlète ayant réalisé les minima AEA en début de saison pourra être sélectionné et dispensé des Championnats de France.

France Elite EC à Narbonne du 25 au 27 juillet

Dernière chance de sélection pour le Mondial. Horaires en "semi nocturne » . Les athlètes déjà qualifiés doivent être présents sur un triathlon.

Match J/E/S les 19 et 20 / 07 à Filderstadt (GER)

La sélection sera établie par le DTN à l’issue des Championnats de France jeunes se déroulant les 21 et 22 juin.

Seront sélectionnés les 3 premiers des Championnats de France. Le 4ème (H & F) athlète sera sélectionné au vu des résultats de la saison 2003.

Pour l’instant, le match, comme cette saison, n’est pas prévu pour les seniors.

Pour les seniors éventuels, les 3 premiers d’Arles non pris pour la Coupe d’Europe, le 4ème au vu de la saison.

Universiades du 21 au 31 août à Daegu (COR) Minima seniors 5850/7750, Espoirs 5750/7600

Lors des championnats de France FFSU, les athlètes champions de France ayant réalisé les minima seront sélectionnés. En dehors de ce cas précis, la réalisation des Minima n’entraîne aucune qualification automatique.

La sélection sera complétée au vu des compétitions nationales et internationales (meeting national et international, Championnats de France FFA …) du mois de juillet 2003. L’évolution des performances, au cours de la saison sera l’un des paramètres pris en compte pour la sélection. Les athlètes blessés ou en convalescence ne pouvant y prétendre.

Les sélections pour le Championnat du Monde de Paris Saint-Denis 2003 et pour les Universiades seront arrêtées simultanément et diffusées le même jour, le 29 juillet 2003.

N.B. : Il y a une limite d’age de 27 ans pour pouvoir participer aux Universiades.

Les minima (directs/exceptionnels)de participation aux Championnats de France sont : 5100/4500 et 7000/6450.

Championnats du Monde de Paris 2003 St Denis du 23 au 31 août. Minima IAAF 8090/7860 et 6105/6019

Décathlon les 26 et 27, Heptathlon les 23 et 24.

Pourront être sélectionnés les 2 meilleurs athlètes hommes et femmes ayant réalisé les minima A de l’IAAF lors des compétitions suivantes : régionaux, interrégionaux, Championnats de France FFSU, les meetings de Descenzano, de Goëtzis, d’Arles, la Coupe d’Europe et ayant participé à la Coupe d’Europe.

Cette sélection sera annoncée à l’issue de la Coupe d’Europe.

Le troisième athlète pourra être choisi parmi ceux ayant satisfait aux minima A de l’IAAF lors de la saison estivale 2003 et ayant participé aux Championnats de France Elite.

Stage "Eté jeune" du 21 au 28/07

Responsables de stages :

Biarritz Sprint Haies A. Olive, Pau Sauts, Epreuves Combinées, Marche J.C. Nanteuil (Pierre Friteyre pour les EC), Oloron Lancers Y. Tolle, St jean de Luz Demi Fond A. Bonardi

Seront invités : 8 athlètes par épreuves 5 ou 6 juniors et 2 ou 3 cadets soit 347 personnes avec l’encadrement.

Coupe de France EC 18 et 19/10 à La Rochelle.

Remonter

Dernière heure

Harmonisation des épreuves jeunes :

J'ai demandé à la CSO et la commission des jeunes les épreuves suivantes à organiser au sein des ligues.

Tétrathlon Benjamine : hauteur, 50 m haies, poids, 1000m

Tétrathlon benjamin : perche ou hauteur, poids, 50 m haies, 1000m

Pentathlon minime F : longueur, 50 m haies, poids, hauteur, 1000 m

Pentathlon minime M : 50 m haies, hauteur, poids, perche, 1000 m

La qualification hivernale des masculins sur un heptathlon avec minima très fort sur le pentathlon semble acquise.

L'organisation d'un Championnat N2 en salle également.

Paris Saint-Denis 2003

Les Epreuves Combinées devraient bénéficier "d'éclairages" importants à l'occasion des Championnats du Monde grâce aux actions suivantes :

"Défi des Lycées" : 400 jeunes invités à assister aux épreuves du décathlon à l'issue de l'opération que nous avons initiée.

Les "Journées Mondiales de la Jeunesse", organisées par l'IAAF, greffées sur tous nos Championnats régionaux les 10 et 11 mai, permettront aux participants à un triathlon, d'être invités à Paris.

Remonter

LISTE DE HAUT NIVEAU 2003. CRITERES.

LISTE ELITE

· 8 premiers aux Championnats d’Europe

· 12 premiers au Classement Mondial ( à 3 par nation)

· 1er de la coupe d'Europe (SPAR et épreuves Combinées)

· salle : 3 premiers aux Championnats d’Europe

· relais (H, F) :6 premiers aux Championnats d’Europe

· par équipe :

1er de la coupe du monde de marche (3 titulaires)

1er de la coupe d'Europe épreuves Combinées. (4 titulaires)

LISTE France SENIORS

· sélectionnés aux Championnats d’Europe

· sélectionnés à la Coupe d'Europe SPAR

· sélectionnés à la Coupe d'Europe d'Epreuves Combinées

· sélectionnés à la Coupe du Monde de Marche

· 1er ou 2ème au trophée Européen du 10000

· podium aux championnats de France « élite » et classé dans les 50 premiers au Classement Mondial

· Champions de France dans les disciplines Olympiques

· potentiels DTN

· sélection aux championnats d'Europe en salle

LISTE France JEUNES

· Champions de France juniors et espoirs classés dans les 20 meilleures performances européennes

· Espoir ayant réalisé l’équivalent des minima des Championnats d'Europe espoirs 2001

· Junior ayant réalisé l’équivalent des minima pour les Championnats d'Europe juniors 2001

· Potentiel désigné par le DTN

· Jeunes A en 2002 reconduits

LISTE ESPOIRS

· sélectionné dans une équipe de France en 2002

· classé dans les 4 premiers d'un championnat de France jeunes (sous réserve d'une performance de niveau N2 en espoirs, N3 en cadets et juniors

· classé dans les 4 premiers du bilan de sa catégorie (sous réserve d'une performance de niveau N2 en espoirs, N3 en cadets et juniors

· Classé France Jeune en 2002

· Potentiel désigné par le DTN et inscrits dans un pôle :

finalistes aux championnats de France Cadets, Juniors ou Espoirs inscrits en pôle

cadets espoirs à fort potentiel inscrits en pôles

Listes 2002/2003

Elite : BARBER EUNICE, COLLONVILLE MARIE, HERNU LAURENT

Seniors : BARLET ALEXANDRA, BLOUIN GAETAN, BOULINEAU WILFRID, BOULLERET EMILIE, BOURGUIGNON RUDY, KOUASSI,GABRIELA, LAMBESE BRUNO, LEVICQ SEBASTIEN, MARCENY LIONEL, MARTIN JULIE, TEPPE NATHALIE

Jeunes : BARRAS GUILLAUME, BARRAS ROMAIN, CAMBERLEIN DAMIEN, CERLATI MATTIAS,CONSTANTIN AMANDINE, EL FASSI NADIR, GERANCE FANNY, GERARD EVA, GOUACIDE WILFRIED, KAMGA AURELIE, LAPORTE CELINE, MENDY CHRISTIANE, N'DABIAN YVES, PASSE-COUTRIN FRANCINE, PREAU CHRISTELLE

Espoirs : ANTY ALEXANDRE, BARRAS DIANE, BERTHEZENE JEAN MARC, CAPDEBOSCQ JEAN-BAPTISTE, CRANCE MARIE-CECILE, DE ANICETO MARISA, DLUBAK LOUIS, GENET CLEMENT, GROUT CELINE, GUIGUE SOPHIE, KAEMMERLEN REMY, LAURENSON SEBASTIEN, LEJEUNE ANOUK, LEMAITRE DOROTHEE, LEPINARD ESTELLE, LUTZ AUDREY, MALROUX LOIC, MOGNON JOHAN, MOULAY NICOLAS, MUSLER ELODIE, NEDELEC JEAN-FRANCOIS, PAROD CAMILLE, PECHET CHRISTOPHE, PECQUENARD AURELIE, PERLIER LUCILE, PLUNCEVIC BENJAMIN, POUPART GWLADYS, POYET MATHIEU, QUEVAL NICOLAS, SARAT MARTIN, STARCK ARNAUD, TRAVAGLIA FABIEN, VALIN MANUEL. ARMAND AUDREY, ARMAND COLINE.

Remonter

INFOS

Partenaires EC :

"Mérignac Auto" Frédéric Martini, partenaire des EC et du Meeting de Talence, présent sur nos Assises, fait la proposition suivante aux Décathloniens (idem Bègles Rugby) :

Location sur 2 ans d'une Clio DCI, 40 000 kms avec entretien, 289 euros (1896 frcs) par mois. Assurance à la charge du conducteur.

Me contacter + RIB, papier d'identité et justificatif d'emploi.

 

Infirmerie :

Grave blessure de Thierry Saint-Jean au ski ! Un rein touché après une percussion.

Clément Genet et Martin Sarat, voûte plantaire et ischio à Eaubonne.

Damien Camberlein opéré de la cheville le 26/02 après grave entorse.

 

Infos diverses :

Jérémy Bobé, le sprinteur international de Perpignan a décidé de se mettre au Décathlon sous la conduite de Tidiane.

 

Circuit des meetings de triathlon 2003 :

Masculins : Arras le 28/06 (100/ht/jav), Amiens le 31/07 (110h/disque/perche), Nantes le 3/09 (110/long/disque ?)et Val de Reuil (Déca Express) le 27/09

Féminines : Bordeaux le 11/06 (100m/longueur/poids), Arras (100h/long/jav), Amiens (hauteur/javelot/200) et Val de Reuil

 

Rappel des nouvelles règles technique‏‏s :

Depuis le 1er janvier 2002 tout concurrent responsable de 2 faux départs en ECV sera disqualifié de la course.

Les extrémités des barres de sauts devront avoir une section semi-circulaire et seront dures et lisses.

Les supports de barres devront être réduits à 55 mm.

Les angles du secteur des aires de disque et de poids seront réduits à 34°92.

La limitation de la longueur d'élan des sauts horizontaux (à 45m) est reportée.

 

France Déca:

Fred Poisson a bien voulu essayer de dynamiser France Déca en relançant les adhésions, en éditant une carte de membre, en multipliant les contacts, en recommençant l'opération Tshirts…Aidons le, envoyons lui des articles de presse, des photos…

Rover donne 120 000 euros aux EC Anglaises !!!

Remonter

Rappel du suivi 2002/2003

Stage Elite à La Réunion (voir article plus bas)

Stage de Boulouris du 3 au 9 mars

Laurent, Pierre-Alexandre, Lionel, Rudy, Bruno, Romain, Gaby, Marie, Nathalie, Christelle Préau et Francine Passe Coutrin

JY, Gilles, Tidiane, Hervé, visite de William Motti. kiné : Patrick Zago. médecin : Jacques Pruvost

Difficultés des deux 1ers jours car assemblée des CT à Arles, mais Marie assure l'accueil et la Thalasso, Jacques Pelgas des séances de lancers.

Stage "jeunes" INSEP du 21 au 23/03

Encadrement Renaud Longuevre + Tidiane Corréa + les entraîneurs personnels. Contacts pendant Eaubonne.

Préparation des athlètes susceptibles de jouer la qualification aux Championnats d'Europe J et E.

Athlètes : A Constantin, A Djimou, Ch Préau, D Barras, D Beauvir, JB Capdebosc, M Cerlati, Ch Péchet, M Sarat.

Entraîneurs : P Barras, JP Bourdon, P Danielou, O Malric, G Schroll.

 

Stages de Boulouris avril

1ère semaine : Tidiane, Pierre, Renaud, William …kiné : Christine Carière

2ème semaine : Pascal Barras, J-Pierre, Renaud, Anne Roger. Kiné : Germain Weich

 

Stage de la Martinique du 7 au 22 avril

JY et Gilles. Kiné : Patrice Palacin

Stage avancé pour les EC : Laurent, Pierre-Alexandre, Romain (3 de la liste des 100), Lionel, Rudy, Bruno, Gaby et Sébastien. Marie ne peut pas, Nathalie ne veut pas, Eunice ???

L'hébergement aura lieu aux Trois Ilets, la musculation peut se faire à Ste-Luce (10' à peine en voiture, salle rudimentaire mais comprenant une presse, une presse assise, squats, quadri, ischios...) ou au Lamentin (salle plus sophistiquée mais 20 ' en voiture). Accès au stade de Rivière-Salée (15' environ) ou au stade de Rivière-Pilote (20 à 25').

 

Journées Pôle

Lionel, Rudy viennent tous les mois passer une semaine sur le Pôle de Montpellier.
A-Sophie Devillier du 24 au 29/03 à Montpellier.

Arnaud Starck "consulte" Thibault Deschamps dans le nord et Seb, Claude régulièrement sur Nice. Nicolas Moulay va venir à Montpellier en mars.

 

Stage terminal de Marcoussis

Présence des EC du 4 au 11/08 (athlètes qualifiés + leurs entraîneurs)

Retour aux "foyers" du 11 au 18.

"Bulle" du 18 au départ pour Paris (21/08 pour le 1er groupe)

 

Encadrements de l'été

Meeting de Descenzano les 10 et 11/05

JY + Rudy, Romain, Pierre-Alexandre, Stéphane Bamboux, Alex, Christelle Préau

Meeting d'Arles les 8 et 9/06

Réunion de l'équipe technique

Match en Allemagne (4) : voir modes de sélections. Déplacement souhaité en bus afin d'éviter les problèmes de transport de perches …

Jean-Pierre Fiévé + 3

Championnats d'Europe Espoirs

Renaud + Frdk et chèque Formation

Championnats d'Europe Juniors

Tidiane ou ? + Frdk et chèque F

Coupe d'Europe (4)

Bressanone en Italie. Nathalie, Marie, Pierre-Alexandre et Laurent protégés

Eté Jeunes du 21 au 28/07

Pierre Friteyre : inquiétude sur l'aboutissement du Challenge minime 2002, les lauréats ne sont toujours pas récompensés !

Remonter

Formations

 

Moniteur Fédéral EC : Quelques "directives" afin d'uniformiser le contenu de nos formations sur le territoire.

- Les généralités Epreuves Combinées, théorie 1h

Historique, UNE discipline, La table, les enchaînements, …la récupération.

- "Transversalité" des techniques, théorie 2h

Principes communs. Fonctionnement unitaire …

- Séance pratique multi Lancers et multi haies 2h

Médecin Ball, impulsions, coordination…

- Le Développement "physique" dans les 4 grands secteurs (Vitesse, Vitesse prolongée, Aérobie et Force) spécifiquement EC, théorie 1h30

Les qualités physiques au service, des 10/7 techniques, mais aussi des courses d'élans, du déca et de l'heptathlon eux-mêmes, de l'entraînement, sa récupération…la gestion de la blessure en EC.

- La progressivité et la programmation de l’entraînement, théorie 1h

- Séance pratique aérobie 1h30

"Aéro-déca, aéro-haies, aéro-bondissements, aéro-muscul …"

- TD sur la programmation de l’entraînement 1h30

- TD sur la construction d’une séance 1h30

- Exemples de Séances pratiques de PPG - PPO - PPS 2h 

- gainage

- Séance pratique lancers 2h

- Séance pratique sauts 2h

- Séance pratique de techniques de courses 2h

L'échauffement, adaptabilité de la foulée…

- Les EC chez les jeunes 1h

Intérêt, esprit, formation pluridisciplinaire, choix, stratégies…

- Disponibilité du responsable 1h

Colloque EC en Basse Normandie à l'initiative des CTS (Pierre Friteyre et Jérôme Lucotte) les 5 et 6 avril à Mondeville.

Encadrement J-Y Cochand et J-P Bourdon

Le CDrom "Déca-talogue" (CRDP de Bordeaux 75 cours Alsace-Lorraine 33075 Bordeaux cedex. Tel 05 56 01 56 70) est sorti en complément des informations déjà disponibles sur le site :

http://crdp.ac-bordeaux.fr/decatalogue/

Il peut servir lors de nos formations et de nos animations.

Entraîneur Fédéral 2003 au Creps de Poitiers du 25 au 30/10.

Animateur Fédéral 2003 au creps d'Houlgate du 17 au 23/03 et du 29/06 au 5/07 au Creps de Montpellier.

Inscriptions auprès des CTS ou des responsables interrégionaux de formation.

Le CDrom Formation (Gilles Follereau) est sorti.

Après Thibault Deschamps en Belgique, c'est au tour de Tidiane Corréa de colporter le savoir-faire EC français au Sénégal (du 4 au 10/04)

Remonter

Remerciements et commentaires reçus après les assises de Bordeaux 2002

Assises 2002 très riches et toujours aussi intéressantes grâce aux différents intervenants. Félicitations à l'organisateur. J'espère que France décathlon va, enfin, redémarrer. Bon courage à Fred et....les autres.

André Martre

Un petit mot pour te remercier de l'invitation aux assises. Tu étais occupé au moment de notre de départ, je n'ai donc pas eu l'occasion de te saluer. C'est un moment bien sympathique et une bonne idée de regrouper tout le monde sur un WE. Très bien l'idée de la disquette pour garder les informations diffusées ce WE. Je l'ai fait passé à Christophe Letellier. Récupère bien de cette organisation et à très bientôt sur le tartan.

Hélène Bossé

Encore un grand merci pour la qualité des Assises ...

Les Tourlavillais et moi-même vraiment avons beaucoup apprécié... et

espérons revenir l'an prochain.
A+ Pierre Friteyre

Je n'ai pas pu te saluer dimanche matin mais je me devais de rester en famille.
Bravo pour les assises qui sont toujours très enrichissantes pour moi.

Olivier Malric

Pour les assises, Anne-So était vraiment enchantée d'avoir pu être présente. Lionel a apprécié les infos distribuées. Quant à moi je pense comme tes athlètes qu'il faudrait que ce soit plus interactif. Peut-être comme cela c'est déjà fait à Val de Reuil (en 99 ?) des thèmes différents dans des salles différentes pourraient être abordés. Avec 2 ou 3 fois moins de monde on pourrait débattre et échanger plus facilement. Chacun allant là où il le souhaiterait. Il est vrai que les athlètes se doivent d'être concernés par tout ce qui se dit ou se fait. Pourquoi pas  leur demander de faire des comptes-rendus d'entraînement ou d'exprimer leurs souhaits, comme PAV l'avait fait le soir du Décastar au salon de l'hôtel... Est-ce que nous prenons assez en compte l'avis des athlètes ? On pourrait envisager d'envoyer à chaque participant un questionnaire en rapport avec les thèmes abordés pour coller encore plus au souhait des uns et des autres Sinon le week-end était riche, les interventions de qualité et j'ai bien apprécié la disquette et son contenu, très pratique ! Amicalement.

Patrice Bauchet

Avant tout je tiens à te remercier pour les assises et déjà j'aurais quelques propositions à te faire pour les prochaines!!! Merci encore.

Fred Poisson

Je te remercie pour cet excellent WE très intéressant et qui me semble être un moment important permettant de redynamiser l'activité EC

Alain Boudard

Ce séjour était très agréable et très sympathique. Amitiés sportives.

Patrick Gellens, Anne Roger

Remonter

Compte rendu d'un stage "pas comme les autres"

Du 17 au 30 novembreà St Gilles / St Paul (Ile de la Réunion)

Encadrement :

Jean-Yves Cochand, Hervé Barloy, Patrice Bauchet, Gilles Follereau (1ère semaine)

                       

Athlètes F :

Alexandra Barlet, Julie Martin, Gaby Kouassi, Amandine Constantin, Nathalie Teppe, Emilie Boulleret, Marie Collonville

Athlètes M :

Romain Barras, Pierre-Alexandre Vial, Rudy Bourguignon, Lionel Marceny, Sébastien Levicq

Médical :

Alain Kerspern (1ère semaine), Jean Sapeta, Patrick Zago

                            

Déplacement :

Aller : Vol AF 3840 du 17 novembre, Orly W à 21h, arrivée le 18 à 11h50

Retour : Vol AF 3 849 le 29 à 2 1 h45, arrivée Orly W le 3 0 à 6h25

Nathalie et Hervé restent une semaine de plus à leurs frais.

Hébergement :

Village "Corail" de St Gilles à 50m du lagon et 10 kms du stade de St Paul. Repas créoles et continentaux très copieux ["on en riz encore"].

Conditions techniques :

Stade de St Paul mis à la disposition par la mairie (Daniel Sangouma en est le Directeur des sports), à 10 kms de l'hébergement. Piste excellente, pelouse parfaite, matériel complété par un prêt de la Ligue d'Athlétisme de la Réunion (Jean Mayer). Les sautoirs ont même été "rénovés" pendant notre séjour. Salle de musculation de la ville de St Paul ouverte à nos athlètes à toute heure du jour. Petite structure de musculation à côté de l'hôtel, fréquentée par les athlètes à leur convenance. Parcours de footing sous les filaos entre l'hôtel et le lagon et pelouse du "Corail" utilisés pour les séances de PPG en commun (voir tableau).

La nature de l'île utilisée pour les grandes séances d'aérobie ou de côtes.

Contenus :

Pour différentes raisons (animation du groupe, analyse des blessures 2002, formation continue des cadres, météo, éloignement de la saison en salle ... ) le stage a été avancé par rapport à ceux des années précédentes et son contenu a été volontairement "orienté" vers un travail plus physique que technique. Le cadre avait été donné et expliqué lors des Assises et les entraîneurs personnels ont parfaitement joué le jeu.

Il n'y avait donc qu'une séance par jour au stade ou/et en salle de musculation, les autres séances ont été effectuées en nature, et COLLECTIVEMENT.

J'ai orienté une séance de PPG vers l'équilibre, la coordination et le gainage, Patrice et Hervé chacun une autre vers les bondissements divers et d'hiver (à 30°).

Les étirements pré et post séances ont été dirigés par notre équipe médicale, à sec (?) et dans la piscine.

L'ensemble a été filmé, la première semaine, par Gilles Follereau, ce qui fera l'objet d'une production audiovisuelle.

Animation, promotion

A ma demande, et organisé par le CTR Jean Mayer, un programme d'animation a été suivi, encadré par l'ensemble des entraîneurs et des athlètes (à tour de rôle) en compagnie de Cédric Lopez et Peggy Babin en poste à la Réunion depuis septembre.

- Encadrement d'écoles primaires de St Denis et La Montagne le 20 de 14 à 17h. 3 activités : initiation perche, parcours variés sur les haies et javelot avec 80 jeunes et leurs enseignants. Distribution de Tshirts offerts par Charly Gozzoli et signatures nombreuses d'autographes par Nathalie, Emilie, Marie, Romain et Rudy. 2 articles dans les journaux locaux et reportages télé et radios.

- Encadrement du club du Quatorzième le 22 de 17 à 20h.

Groupe de 40 benjamins et minimes, sur 2 ateliers, "multi haies" et bondissements/vitesse après un échauffement collectif dirigé par Gaby, Julie, Amandine et Lionel.

- Animation d'un Kid Stadium le 23 à St Leu de 14 à 16h3O, précédée par un repas avec l'amicale des entraîneurs de la Réunion présidée par Gérard Goriot. Pierre Alexandre, Romain, Alexandra, Amandine, Cédric et Jean honorés par le Conseil Général et la Ville.

- Intervention à l'UFR le 9/12 de 14 à 17h. J'anime une séance sur le terrain (pratiques multiformes) puis un débat en salle avec 20 étudiants de 1ère et 2ème année autour de Pascal Thomas.

                                                    

Contacts :

A ces occasions les contacts ont été nombreux avec les athlètes, dirigeants, entraîneurs, enseignants et élus du département, ce qui va peut-être permettre :

- de démarrer véritablement une action vers les Epreuves Combinées ("les Réunionnais sont nés pour ça") relayée par Cédric qui entraîne déjà sur le Pôle de St Denis et le club de St Paul.

- de mettre en place une convention entre la FFA (pour les EC), les collectivités territoriales (Conseil Général, ville de St Leu, ville de St Paul rencontrés le 9/12), la Ligue et l'UFR (une étude sur la coordination pourrait démarrer).

Conclusions :

Stage plein, sans blessure, sans problème... comme on en voudrait tous les jours. De l'avis général des athlètes cadres et médicaux, le meilleur stage jamais vécu. La qualité du travail fourni s'en est ressentie.

Merci à Patrice, Hervé et Gilles pour leur disponibilité sur le stade et en dehors. Dommage que Gilles n'ait pu rester la totalité du stage.

Merci au "médicaux" pour leur sérieux dans la bonne humeur et les services rendus "hors mission". La systématisation des étirements dirigés a été bénéfique pour tout le monde.

Merci à Jean Mayer et la LAR pour les interventions préparatoires au stage. Les tarifs de l'hôtel et des véhicules ont été négociés par la ligue et le matériel prêté par Jean.

Merci à Daniel Sangouma et la ville de St Paul pour leur accueil. Le stade a souvent été ouvert uniquement pour nous.

Merci aux anciens, Sébastien, Emilie, Marie, Nathalie, Pierre-Alexandre, Lionel... d'avoir adhéré au contenu de ce stage et d'avoir "intronisé" si bien tous les jeunes nouveaux du Groupe, Gaby, Julie,Alexandra, Emilie, Amandine, Rudy et Romain.

Merci à France Déca pour les "petits plus" que l'association permet de réaliser en dehors du budget fédéral (1 véhicule de location, activités annexes…).

On peut faire encore mieux :

- La montée et la descente d'un col valent bien une séance de musculation du moment.

- Une séance aérobie en nature (et quelle nature !) est autrement plus profitable qu'autour d'un stade

- L'éventuelle convention nous permettra soit de rester plus longtemps, soit de faire un autre stage, ce que semblait demander l'ensemble des participants ... et les "locaux".

- A moins qu'avec France Déca, les Aides Persos, les Pôles, les Clubs... un montage financier permette ce complément.

Remonter

Tribune libre

"CARDIFF ERRANCES" (CAR DIFFERENCES ?)
Errance des bagages de Jean et d'Alain et des tables de massages ; au retour, errance de l'avion de Bristol et donc errance, à travers l'Angleterre, des malheureux prévus dans ce dernier. On a erré pas mal à l'aéroport (45 mn ici, puis 45 mn là-bas, et 30 mn entre les deux).
La différence de la langue, c'était prévu, mais l'accent spécifique des autochtones m'a surpris.
Différence de l'alimentation qui ne fut pas que mauvaise mais qui provoqua, quasiment chez tous, des concertos sonores et odorants (très violents chez certains qui se reconnaîtront).
Errance de l'organisation locale : horaires, chronométrage, starting-blocks, replacement des barres à la perche, transports…mais au moins les juges locaux sont à l'écoute des suggestions et même en tenir compte…
Une différence importante enfin : ailleurs -et en France- il y aurait remise de Coupes, échanges de fanions, etc.…là : rien, et pas de réunion post compétition, pas de " fête ", repas en commun….utiles, voire indispensables, à la fraternisation, aux échanges, etc.… Nous restons sur un goût d'inachevé.
Bravo Martin, Bravo Diane, Bravo Laurent, Bravo Thierry, Bravo les seniors, Bravo à tous. Soignez-vous bien Pierre-Alexandre et Amandine (merci pour ton courage). Merci à tous pour ce bonheur d'avoir été ensemble.

Pascal Barras.

le regard d'un entraîneur
"DES PERLES DE BONNE EAU."

Encore une fois : merci les filles, merci les gars !
Quels exemples vous pouvez être pour les " Grands ", les grands champions français ! Vous avez montré la santé, le courage, la volonté, vous n'avez pas eu peur de sortir vos tripes : filles et garçons, Bravo : vous en avez !
Robert tu aurais dû voir !
Merci aux organisateurs, aux juges : tout était bien -à part la sono : un peu forte- peu ou pas de problèmes, peu ou pas de retard.
Trop (peu, mais trop) de blessés, trop d'éliminés pour faux départs, malgré cela ce fut une fête. Une fête sans excès, avec un peu d'animation, c'est vrai ; mais dans toutes les catégories il y a eu échanges, osmoses, fraternité .
Quel dommage que les filles ne vivent pas les Epreuves Combinées, en salle, sur 2 jours !
Voir de tels championnats, c'est comprendre la réussite du " déca " : pourquoi les Epreuves Combinées ne sont pas en baisse alors que l'athlétisme français régresse (en effectifs). Venez au " déca " vous comprendrez !
Mais attention : 4 épreuves -pour moi- ce n'est pas assez : il manque quelque chose chez les benjamins. Et il faut aller plus loin chez les minimes.
Raccourcir le temps des compétitions jeunes ? Pourquoi ? il vaut mieux supprimer les moments à ne rien faire ! 4-5-6 épreuves… Passer d'une épreuve à l'autre !

Pour finir un sigle que je propose pour NOUS :

ON NE S'ENNUIE PAS EN DECA."

Une nouvelle salle dans un fief "combinées", à Bompas dans les Pyrénées Orientales.

Piste en Mondo, matériel Dima, salle de musculation, hébergement possible à 5'…

Bientôt une Convention entre la Ville, la FFA … pour les épreuves combinées ?

Triathlon, match, Championnats de France … stages, tout a été envisagé lors de ma visite du 19 mars.

 

Remonter

Animation EC, exemple du comité 84.

Présentation du CHALLENGE VAUCLUSIEN des Epreuves Combinées 2003 organisé pour les Minimes et Cadets Garçons et Filles

Objectif :

Permettre à nos jeunes athlètes de participer s’ils le désirent à 3 ou 4 épreuves par compétition dans le cadre d’un challenge d’épreuves combinées.

Possibilité de compléter les EC par une épreuve au choix sur chaque journée.

Créer une dynamique de groupe au sein de ce challenge et l’ouvrir à tous sans obligation de performance.

Encadrer les athlètes par un jury qui les suit tout au long des épreuves.

Récompenser tous les participants.

Règlement :

Challenge réservé aux Minimes /cadets Garçons et Minimes /cadettes Filles.

Chaque athlète doit effectuer les épreuves réservées spécialement pour les EC le jour du critérium:

9 et 22 mars 2003

5 et 6 avril 2003 départementaux EC

26 avril et 24 mai 2003

 

Les épreuves retenues pour les minimes et cadets garçons sont les suivantes: 100 m (50 ou 200 m), haies, poids, perche, javelot, hauteur, disque, 1000 m.

Les épreuves retenues pour minimes et cadettes filles sont les suivantes : Haies, hauteur, poids, 100 m ( 50 m), longueur, javelot, 1000m ( ou 800 m).

NB Toutefois selon les circonstances l’organisation se réserve la possibilité de modifier et d’adapter les distances.

Organisation :

Les clubs sont invités à faire connaître à Eric Girard du comité de Vaucluse, les athlètes qui désirent participer au challenge des Epreuves Combinées.

Un responsable / Jury accompagnera le groupe du challenge EC tout au long de la journée, il renforcera les jurys sur les épreuves, comptabilisera les performances et établira les cotations avec les tables en vigueur. A la fin de chaque journée, il remettra au secrétariat les résultats pour officialisations de ceux-ci.

 

Cotation :

La cotation se fera par le jury/ responsable de l’équipe à partir de la table internationale de cotation IAAF complétée éventuellement des tables émissent par la FFA (50 m haies ).

 

Classement :

Le classement s’effectue à l’issu de la deuxième journée soit les 22 mars, 6 avril et 24 mai

Si les conditions climatiques ne permettent pas le bon déroulement des épreuves et obligent la suppression d’une journée, le classement s’effectuera sur un quadrathlon ou un triathlon.

Un classement final du challenge EC récompensera les 3 premiers minimes garçons et filles ayant obtenus le maximum de points par l’addition des totaux, sur les 3 groupes d’épreuves combinées.

 

Récompenses :

Les 3 premiers minimes et cadets garçons et filles du classement final du Challenge des épreuves combinées recevront du comité de Vaucluse un bon d’achat.

· Du côté du CD 13, toujours la possibilité de découvrir la discipline et faire les épreuves par paire, de minimes à seniors, les 26-27 avril (pour tous renseignements: chantal BEAUGEANT: 06/16/82/16/20)

· Pour le WE d'EC à Arles, le  "déca-Minimes" par équipe devrait être reconduit, avec une ouverture, nous l'espérons d'André à d'autres départements (au moins au plan régional). A suivre !!

Remonter

Portrait

NICOLAS MOULAY (1979)

Club : JS Coulaines

Emploi jeune (ville/club)

Adresse : 6 rue de Moscou 72 190 Coulaines

Portable : 06 63 90 98 51

Entraîneur : Michel Lerouge et Christian Hesnault

2000 : 6824 (11"56/6m74/11m72/2m01/50"49/16"63/36m62/4m20/45m96/4'40"44)

2001 : 6770

(11"44/7m09/11m20/2m04/50"68/16"70/31m80/4m00/44m64/4'36"10)

2002 : 7130

(11"44/7m20/12m00/2m10/49"47/16"13/32m18/4m20/46m22/4'32"15)

Champion de France N2 l'an passé à Tourlaville, avec 3956 points en première journée ce qui en dit long sur son potentiel.

5ème des championnats de France en salle à Clermont Fd cet hiver avec 5463 points et un record au 1000 pulvérisé.

(7"21/7m06/12m33/2m04/8"61/4m30/2'44"47) ce qui lui fait espérer un total au décathlon cet été autour de 7500 points.

Envisage, avec l'accord de ses entraîneurs, de "descendre" à Montpellier en septembre aux côtés de Pierre-Alexandre Vial, Romain Barras...

 

"de 97 à 99 : après le baccalauréat SES, il devient intérimaire dans les "Bâtiments et Travaux Publics"

HEUREUSEMENT !

99 : il passe son TC BE1 pour pouvoir briguer un poste d’emploi - jeune au club omnisport de la J.S. Coulaines,

Printemps 1999 : Championnats Régionaux d’Epreuves Combinées à Arnage (à proximité du Circuit des 24 Heures du Mans).

Cédric Lopez est venu faire quelques épreuves, Nicolas MOULAY est venu en voisin "jouer" au décathlon (son club : la JS Coulaines n’est qu’à quelques kilomètres).

J’ai encore l’image en tête : l’aire de saut en hauteur. Petit attroupement à la fin du concours que Niko a facilement survolé à plus de 2m. Cédric est en pleine discussion pour lui expliquer qu’il devrait tenter l’aventure des "Combinées".

Eté 2000 : 1ers Championnats de France (espoir 2). Niko galère pour terminer son décathlon, à cause d’une méchante douleur au coude qui l’empêche de lancer le javelot. J’essaie de lui expliquer qu’il n’a pas le choix, il faut qu’il lance parce que c’est son premier grand décathlon et que ce n’est peut être pas demain qu’il en fera un autre. Il me prend pratiquement pour un fou. (ça ; il ne me le dira que bien plus tard). Finalement il termine à quelques points du 8ème.

Depuis Nicolas poursuit sa progression en même temps qu’il intervient dans son club omnisport aussi bien pour surveiller la cantine scolaire que pour animer les différentes activités sportives des plus jeunes, que pour entraîner les différentes catégories de la section Athlé.

Un peu esseulé sur son grand stade "huit couloirs", il peut heureusement bénéficier des conseils éclairés de son coach Christian HESNAULT qui lui concocte de belles séances de courses qui ont montré une réelle efficacité puisque Niko fait parti des meilleurs décathloniens sur 400m.

Sa première journée de décathlon où il approche les 4000 points mérite toutefois mieux quant à la suite. Mais le fait d’avoir commencé tard cette spécialité lui pose encore quelques petits soucis dans les deux lancers longs et sur les haies, sa progression dépend donc de sa capacité à assimiler ces épreuves très techniques.

2001 : il est titulaire du BE1 athlétisme.

2003 : il est titulaire du BEESAPT et termine 5ème des France Elite en salle.

Ses plus fervents supporters sont son père Bernard et son oncle Claude." 

Michel Lerouge

Remonter